Attention vous quittez le site www.sigma-tau.fr

Médicament utilisé dans le traitement local de l'inflammation ou le traitement général des maladies inflammatoires.

Sigma-Tau s’est engagé dans le domaine des anti-inflammatoires et notamment les maladies inflammatoires chroniques intestinales.

CLASSIFICATION :

Les anti-inflammatoires se répartissent en deux classes : stéroïdiens et non stéroïdiens. Ce sont des médicaments symptomatiques, qui n'agissent pas sur la cause de l'inflammation. Ils sont indiqués quand l'inflammation, processus normal de défense contre les agressions, devient gênante, notamment à cause de la douleur qu'elle provoque. On les associe, si besoin est, à d'autres soins anti-inflammatoires, par exemple la simple immobilisation de la région enflammée.

Les anti-inflammatoires s'administrent par voie orale, injectable ou locale. Stéroïdiens et non stéroïdiens ont des effets indésirables communs : agressivité pour la muqueuse de l'estomac (surtout pour les non stéroïdiens et encore davantage s'ils sont prescrits avec des anti-inflammatoires stéroïdiens), risque de gastrite, voire d'ulcère, …

ANTI-INFLAMMATOIRE STEROÏDIENS:

Également appelés corticostéroïdes, ces produits (prednisone, prednisolone, bétaméthasone, …) sont dérivés des corticostéroïdes naturels, hormones sécrétées par les glandes surrénales. Ils sont très puissants et permettent de contrôler l'inflammation quand elle devient sévère ou qu'elle se déclenche sans raison apparente, comme dans les maladies dites inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, allergies sévères, etc.).

L'altération de la peau, la fragilité osseuse, l'apparition d'un état diabétique, l'hypertension artérielle font partie de leurs nombreux effets indésirables.

Les corticostéroïdes ont amélioré le pronostic vital et fonctionnel de nombreuses maladies même s'ils n'agissent pas sur leur cause.

ANTI-INFLAMMATOIRE NON STEROÏDIENS :

Ces produits, également appelés AINS (phénylbutazone, indométacine, diclofénac, dérivés de l'acide propionique, oxicams…), appartiennent à diverses catégories mais sont tous capables de bloquer la formation de certaines substances comme les prostaglandines, médiateurs chimiques nécessaires au développement de l'inflammation. Ils sont surtout efficaces dans les phases aiguës de l'inflammation et sont utilisés en rhumatologie (arthrite, poussée inflammatoire d'une arthrose, tendinite), en traumatologie, en urologie (coliques néphrétiques), en gynécologie (règles douloureuses).

INFLAMMATION DU COLON LORS DES MICI (MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES INTESTINALES).
Source : Singularity University

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ne doivent pas être associés entre eux, ni aux anticoagulants (risque de saignements). En général, ils sont contre-indiqués en cas d'antécédents d'allergie à l'un d'entre eux, ou d'allergie à l'aspirine.